Conseil Communautaire le 26 juin 2019 (MàJ)

CONSEIL COMMUNAUTAIRE ELAN

Le Conseil de Communauté de la Communauté de Communes ELAN s'est tenu au village vacances de Bersac-sur-Rivalier le mercredi 26 juin 2019 à 18h. 

 


 

L'ÉCONOMIE LOCALE AU CŒUR DES DÉBATS

Les conseillères et conseillers communautaires continuent la prospection du territoire de la Communauté de Communes. Ce soir c’est Jean-Michel BERTRAND, maire de Bersac-sur-Rivalier, qui reçoit, par une soirée caniculaire. Le bel écrin vert de la commune et des paysages environnants suffit à peine à rendre l’air respirable.

STEVA 87 est encore dans toutes les têtes. Le tribunal administratif de Lyon a confirmé deux jours plus tôt la reprise de l’usine, après de longues séries de tergiversations et de diverses péripéties qui faisaient croire à tout moment que, si tout était encore possible, tout pouvait aussi bien capoter.

Bernard DUPIN, président, résumait la situation en se demandant s’il fallait se réjouir de la reprise de 91 salarié(e)s ou s’il fallait déplorer les licenciements et départs volontaires des 16 autres... Ambiguïté partagée par l’ensemble des élu(e)s qui ont le sentiment d’avoir fait ce qu’il fallait mais... et confirmée par Andrea Brouille qui rappelait le sacrifice financier consenti par les salarié(e)s et qui, très justement, disait que pour STEVA tout commence maintenant.

À F2J, repreneur dans des conditions reconnues par tous comme avantageuses, de trouver du travail et de faire vivre un projet industriel.

 

L’économie était le sujet du jour, puisque plusieurs dossiers étaient à l’étude pour cette séance. La Communauté de Communes a décidé d’accompagner deux projets et a voté deux subventions de soutien à l’investissement. Pour l’extension de l’atelier Tioni à Saint-Sylvestre et pour la mise aux normes du local d’activité de la société Tofetbiche à Chamborêt. La ComCom soutient aussi un projet de création d’une micro-crèche privée à Nieul en consentant une vente de terrain.

 

Suivaient une trentaine de délibérations classiques de vote des tarifs : école de musique, branchements aux réseaux d’assainissement etc.. Les attributions de marchés pour la voirie, les délibérations de la gestion des personnels. En bref le travail habituel des élu(e)s qui n’ouvre pas grand débat. La séance se termine par un tour des dossiers en cours et le constat toujours répété que tout n’avance pas aussi rapidement que souhaitė. Le traditionnel casse croute de fin de séance prenait un air de pique nique improvisé à l’extérieur et permettait de continuer les discussions dans une atmosphère détendue et un peu rafraîchie .

 

Rendez-vous pour toutes et tous à la rentrée !

 

 

Visualisez l'ordre du jour du conseil communautaire du 26 juin ci-dessous

 

RS